Diam 24 one design / Général  / Beijaflore, grand patron de l’EFG Sailing Arabia – The Tour

Beijaflore, grand patron de l’EFG Sailing Arabia – The Tour

La seconde edition de l’EFG Sailing Arabia – The Tour vient de s’achever à Salalah. Beijaflore s’impose, un an après sa première victoire. Les jeunes de Cheminées Poujoulat prennent la 2èmeplace, devant Stevie Morrison (Oman Shipping Company).

Il a fallu attendre les dernières minutes de cet EFG Sailing Arabia – The Tour, première étape du Diam World Tour, pour avoir la confirmation de la victoire du team Beijaflore. Dominateur depuis le début de l’événement, l’équipage composé de Valentin Bellet, Valentin Sipan, Guillaume Pirouelle et Arnaud Jarleguan s’est avéré régulier comme un métronome. « C’est génial de courir ici, sous le soleil, avec des concurrents extrêmement affutés, c’est incroyable » explique le Rochelais Valentin Bellet.

Et si la première place est la même que l’année dernière, la seconde révèle un team Cheminées Poujoulat redoutable. Robin Follin, Antoine Rucard et Gauthier Germain – tous agés de moins de 25 ans – débutent leur collaboration en Diam 24 od par une performance exceptionnelle. En dehors d’un passage à vide à Masirah (8ème), ils ont toujours su jouer aux avants postes, jusqu’à cette dernière journée que personne n’a été en mesure de leur disputer. En arrivant dans le port de Salalah, le skipper se réjouit : « On s’est donnés à fond à chaque fois et on voulait rester dans le même état d’esprit. Antoine et Gauthier ont fait un super boulot. On s’est fait bien plaisir aujourd’hui. On a pris de super départs et on a vraiment bien tactiqué. C’est de la belle régate. »

Le Britannique Stevie Morrison (Oman Shipping Company) complète ce podium avec le seul bateau rassemblant trois nationalités. Stevie était en effet secondé par le Français Quentin Ponroy et l’Omanais Raad Al Hadi, qui vient juste d’intégrer le processus de formation d’Oman Sail. Stevie explique : « C’est une longue régate et elle ne se gagne pas en un jour. Les gars ont navigué de manière fantastique. Raas (l’équipier omanais) était moniteur de voile. Il est venu ici et il a progressé de jour en jour. »

Un Sailing Arabia formateur

Car la première des vocation du projet Oman Sail est de faire monter en compétence les marins du Sultanat et, de ce point de vue, l’objectif est rempli. L’équipage Renaissance a beau terminer dernier avec un bateau 100 % omanais, il a prouvé à plusieurs reprises sa capacité à jouer avec les meilleurs. Le patron de l’équipe, Franck Cammas, explique : « Les garçons vont vite, on le savait. Il faut qu’ils se concentrent sur la régate elle-même sans se prendre trop la tête avec les règles ». Du côté des filles aussi, le classement est trompeur. DB Schenker, mené par Audrey Ogereau avec une équipière française et deux omanaises, est monté en gamme tout au long de l’événement pour terminer, aujourd’hui, par une jolie troisième place. « Elles ont vraiment du potentiel, elles tactiquent bien, elles vont assez vite » salue Cammas. Lui-même était à la barre du bateau EFG qui termine 6ème. « C’est vraiment le haut niveau en Diam 24. C’était une très très belle référence. Pour ce qui nous concerne, on a progressé petit à petit dans la semaine. On est partis d’assez loin mais on a joué de plus en plus au milieu du paquet, quelque fois devant » dit-il.

Interview de Valentin Bellet (Beijaflore) :

« C’est génial de gagner ici à Salalah pour la deuxième année. Toute l’équipe est ravie de cette victoire et on espère pouvoir revenir l’année prochaine. C’était extrêmement disputé. C’est génial de courir ici, sous le soleil, avec des concurrents extrêmement affutés, c’est incroyable. Notre concurrent le plus consistant, ça a été Cheminées Poujoulat (Robin Follin). Ils ont été très solides et ils méritent cette belle deuxième place. »

Interview de Franck Cammas (EFG Bank) :

« On a fait dix jours très sympa autour d’Oman, avec des conditions super variées, des décors aussi très variés. C’était très dépaysant par rapport à ce que l’on va faire en France pour le reste de l’année. Il y avait de super concurrents. C’est vraiment le haut niveau en Diam 24. C’était une très très belle référence. Pour ce qui nous concerne, on a progressé petit à petit dans la semaine. On est partis d’assez loin mais on a joué de plus en plus au milieu du paquet, quelques fois devant. C’est plutôt pas mal parce que c’est la bonne pente mais on a encore beaucoup de travail.

Au niveau de l’équipe Oman Sail, c’est un peu comme on s’y attendait. Il n’y a pas de grosse surprise. Les filles (DB Schenker) ont vraiment bien progressé. Elles ont vraiment du potentiel, elles tactiquent bien, elles vont assez vite. Les garçons (Renaissance, l’équipage 100 % omanais) vont vite, on le savait. Il faut qu’ils se concentrent sur la régate elle-même sans se prendre trop la tête avec les règles. Ça, on va leur passer le message.  Et enfin Stevie (Morrison) fait une belle course, très régulière. Il est sur le podium et il se battait pour la victoire.

Interview de Robin Follin (Cheminées Poujoulat) :

« Ce matin, on avait dit qu’on ne regarderait pas trop les classements. Stevie était troisième et pouvait nous prendre la seconde place. Sur toute l’épreuve, notre plus mauvaise performance était – hormis Masirah – une quatrième place. On s’est donnés à fond à chaque fois et on voulait rester dans le même état d’esprit. Antoine et Gauthier ont fait un super boulot. On s’est fait bien plaisir aujourd’hui. On a pris de super départs et on a vraiment bien tactiqué. C’est de la belle régate. »

Interview de Stevie Morrison (Oman Shipping Company) :

« Nous sommes très satisfaits de cette 3èmeplace. C’est une longue régate et elle ne se gagne pas en un jour. Les gars ont navigué de manière fantastique. Raas (l’équipier omanais) était moniteur de voile. Il est venu ici et il a progressé de jour en jour. C’est le défi que nous lui avons confié ».

Interview de Audrey Ogereau (DB Shenker) :

« Ça nous a fait un super entraînement. On finit sur des bonnes manches aujourd’hui, dont une manche de trois, ce qui est plutôt génial. On a bien progressé tout au long de la régate. C’est une belle progression, tout le monde a progressé. On a énormément appris. Maintenant, il faut continuer jusqu’au Tour de France à la Voile. »

Classement général de l’EFG Sailing Arabia – The Tour 2019 :
  1. Beijaflore – 24,5 pts
  2. Cheminées Poujoulat – 31,5 pas
  3. Oman Shipping Company – 41,5 pmts
  4. Seaflotech – 42 pts
  5. Mood – 44,5 pts
  6. EFG Bank – 58 pts
  7. Golfe du Morbihan – 61,5 pts
  8. CER – 63,5 pts
  9. Renaissance – 89 pts
  10. DB Schenker – 94 pts

Pas de commentaire

Répondre