Diam 24 one design / Général  / Week end de découverte à Hamble

Week end de découverte à Hamble

 

« Sail Demo » Hamble 2019 s’est déroulé  dans l’embouchure du Solent, les 23 et 24 mars. Plus de 20 personnes ont pu s’essayer au multicoque dans de très belles conditions et se disent conquises par le Diam 24 od.

 

Pour cette première, l’organisation était rodée avec des « sets » de 1h30 par équipage et surtout une ambiance conviviale grâce à l’accueil et l’aide de la classe anglaise et des propriétaires locaux.

 

 

 

Tobi Collyer :

« C’est un bateau solide. On peut pousser dessus assez fort et on se sent toujours en sécurité. Ça n’est pas un bateau de très haute performance mais il est idéal pour les clubs. C’est très sympa. Je pense qu’avec un peu plus de brise, ça serait encore mieux !

C’est le support idéal avant de passer sur des bateaux Haute Performance comme le M32. Il est très contrôlable. On a le temps dans les virements et dans les empannages. Ça n’est pas un processus trop rapide. Je l’ai testé dans du vent faible, c’est peut-être un peu plus compliqué avec du vent fort mais il paraît très solide. »

Stephan Homewood :

« Je trouve qu’il y a un vrai manque de course monotype en multicoque. Ça serait super d’avoir une bonne flotte de multicoques One Design. Il y a ici une réticence à passer sur des bateaux à plusieurs coques. Certains naviguent depuis 20 ou 30 ans en monocoque et ne veulent pas changer. C’est dommage. Il faut passer au dessus de ça, mais c’est un vrai challenge. Les gens sont obsédés par l’idée que cela puisse se retourner et ils oublient le fait que qu’il y a des Easy Sinkings (faciles à couler) un peu partout.

Ici, il y a beaucoup de J70, de J80. Si tu sais naviguer sur un J80, tu sais naviguer sur un Diam. Ça va plus vite, en particulier lorsqu’il y a du vent. c’est un super bateau à petit budget en particulier dans la brise si tu travailles bien la grand-voile tu iras plus vite, alors qu’en J80 il y en a un à l’arrière qui bosse dur et le reste est en train de discuter. Il n’y a vraiment qu’un seul mec qui s’occupe de faire avancer le bateau plus vite. Sur ce bateau, tu peux choisir ton allure. Si tu veux te balader, tu peux te balader mais si tu veux aller vite, tu peux aller vite. C’est bien.  »

William Homewood :

« C’était fun ! ça va assez vite alors qu’il n’y avait pas beaucoup de vent. J’ai pris du plaisir. Ça allait vite. J’aime naviguer en équipage. »

Egis Mecionis :

« Il n’y avait pas énormément de vent aujourd’hui mais c’était assez pour essayer. C’est un bateau assez facile à piloter. Il est très réactif à la barre. Avec un vent de 12, 13 nœuds, tu peux déjà t’envoler. C’est un bon bateau, avec lequel on peut prendre beaucoup de plaisir. J’ai hâte de remonter à bord ! »

 « Nous avons eu de bons contacts qui devraient permettre à la classe anglaise de se développer » conclut Vianney ANCELLIN. Le Sail Demo a aussi permis de réaliser des tester les dernières innovations. Le nouveau « Code 0 » s’est révélé efficace dans les petits airs, un nouveau matereau, plus léger, a également été testé. Enfin, des essais ont été réalisés avec un moteur thermique afin d’augmenter la puissance de propulsion du bateau.

Pas de commentaire

Répondre