Diam 24 one design / Général  / Le Grand Prix de la Grande Motte inaugure la saison des Tour Voile Series

Le Grand Prix de la Grande Motte inaugure la saison des Tour Voile Series

La Grande Motte accueille la première épreuve de la saison des Tour Voile Series, dédié au multicoque Diam 24 od. Ce circuit rassemble les cinq épreuves préparatoires au Tour Voile qui s’enchaînent entre le mois de mars et début juin. 

Pour ce premier rendez-vous, onze équipages répondent présent avec un niveau de préparation jamais atteint aussi tôt dans la saison. Cinq teams viennent en effet de participer au Sailing Arabia The Tour qui s’est déroulé au Sultanat d’Oman en février. Beijaflore, vainqueur sans appel est un favori tout désigné mais le barreur, Guillaume Pirouelle, tempère : « Il y a un beau plateau, on s’attend à de belles régates, sauf que nous avons un bateau que nous ne connaissons pas (loué pour l’épreuve) et qu’il va falloir faire avec. » Le jeune team Cheminées Poujoulat(Robin Follin) est la révélation de ce début de saison avec une impressionnante deuxième place arrachée dans les eaux du Moyen-Orient.

On s’attend également à de belles surprises de la part de Sofian Bouvet (Seaflotech). Absent de la compétition pendant un an, le barreur a signé un retour remarqué avec de jolis coups d’éclats lors du rendez-vous omanais. 

Chameaux ou pyramides

Les autres teams n’ont eu ni chameaux ni palmiers mais ont tout de même pu se préparer devant des pyramides, celles de la Grande Motte. Le Centre d’Entraînement Méditerranée est en effet devenu au fil des années un site privilégié pour les teams qui peuvent enchaîner les heures de navigation en plein cœur de l’hiver. Gaby Skoczek (Pink Lady – Pays de l’Or) est le local de l’étape. Il veut profiter de ce Grand Prix pour caler la communication à bord mais rêve d’un beau résultat : « on est à domicile, alors on va essayer de faire les choses bien et de briller à la maison. »
 
Ce Grand Prix de la Grande Motte est aussi l’occasion de voir de nouvelles têtes. Ainsi, le team Groupe Atlantique – 21 ans de moyenne d’âge – va faire ses débuts sur le circuit. Ce jeune équipage rochelais, composé de spécialistes du dériveur, va se confronter à ses concurrents pour la première fois. Aristide Gasquet, skipper bizuth, fait preuve de beaucoup d’humilité : « Ce sera un peu le baptême du feu pour nous ici cette première épreuve, d’autant que les équipes présentes sont probablement les futurs leaders de la saison. Ce sera intéressant pour nous, et peut-être pas simple… mais on est là pour bosser, pour être prêts en juillet, on ne va pas précipiter les choses. »
 
Le Grand Prix de la Grande Motte s’achève dimanche.

Les Tour Voile Series
  • Grand Prix de la Grande Motte, 15 au 17 mars
  • Grand Prix Atlantique, du 5 au 7 avril
  • Grand Prix Guyader, du 9 au 11 mai
  • Grand Prix de l’Ecole Navale, du 30 mai au 1er juin
  • Normandie Cup, du 3 au 6 juin
Les engagés
  • Groupe Atlantique / Clément Cron
  • Pink Lady – Pays de l’Or / Gaby Skoczek
  • Team Réseau Ixio / Sandro Lacan
  • Cheminées Poujoulat / Robin Follin
  • CER Genève / Nelson Mettraux
  • La Boulangère / Mathilde Géron
  • West Team / Yael Poupon
  • Homkia / Aymeric Dary
  • Seaflotech / Sofian Bouvet
  • Beijaflore / Valentin Bellet
  • Golfe du Morbihan / Solune Robert
Interviews

Aristide Gasquet, Groupe Atlantic
 « Ce sera un peu le baptême du feu pour nous ici cette première épreuve, d’autant que les équipes présentes sont probablement les futurs leaders de la saison. Ce sera intéressant pour nous, et peut-être pas simple… mais on est là pour bosser, pour être prêts en juillet, on ne va pas précipiter les choses. »
 
Sandro Lacan, Team Réseau Ixio :
« C’est le premier rendez-vous de la saison avec beaucoup de bateaux qui tournent bien sur le circuit, donc l’objectif est de voir où on se situe après tout le travail effectué cet hiver au CEM et de voir le chemin qu’il reste à parcourir. Faut se chauffer, il va y avoir de l’air, donc on aura rapidement une idée du niveau technique des uns et des autres. Et puis c’est bien de régater dans le sud ! »
 
Guillaume Pirouelle, barreur de Beijaflore : « On arrive avec la régate d’Oman dans les jambes, avec le même équipage dont Arnaud Jarlegan qui a rejoint le groupe cette année. On a des objectifs de travail sur cette épreuve de la Grande Motte. Il y a un beau plateau, on s’attend à de belles régates, sauf que nous avons un bateau que nous ne connaissons pas (loué pour l’épreuve) et qu’il va falloir faire avec. »
 
Aymeric Dary, Homkia Les Sables d’Olonne : « On est une équipe d’amateurs. On participe au Tour Voile depuis la 1ereédition en Diam24od. D’habitude, on commençait très tard la saison car le budget arrivait très tard. Là, le fait de venir à La Grande Motte nous permet de démarrer plus tôt une préparation plus sérieuse. Ici, on a la moitié des équipes qui seront sur le Tour Voile, mais il n’y a que les meilleurs donc ça promet de belles batailles. On va bien se mettre dans le bain de la compétition. Nous, notre objectif n’est pas seulement de gagner en amateur mais aussi de jouer avec les meilleurs. Il y a huit équipes qui peuvent gagner. On va essayer de jouer avec.
 
Gaby Skoczek, Pink Lady-Pays de l’Or: « On est encore dans la construction de ce projet, en phase d’entraînement, avec un travail important sur la communication à bord (en anglais car équipe européenne). En même temps, on est à domicile, alors on va essayer de faire les choses bien et de briller à la maison ».
 
Mathilde Géron, La Boulangère: « Nous avons changé la moitié de l’équipage cette année. Du coup, on a repris nos bases à la maison (Pornichet) cet hiver. Ici, on va surtout voir le travail qu’il nous reste à faire, sans ambitions particulières à part celles de naviguer proprement en faisant du mieux qu’on peut ».
 
Nelson Mettraux, SUI, CER Genève : « Nous étions à Oman en début de saison. Et là, on sort de 5 jours d’entraînement à La Grande Motte. Ça va plutôt pas mal pour nous. L‘objectif est d’être dans les 5 premiers sur cette épreuve, de nous accrocher derrière les grosses équipes. Je crois que le niveau global est meilleur que l’année dernière, il y a aussi plus de bateaux, ça tire tout le monde vers le haut. »

Sofian Bouvet, Team Seaflotech :
“ C’est une nouvelle équipe. Elle sera constituée de François Morvan, Bruno Mourniac, Corentin Horeau et moi-même. Pour l’instant, on apprend à se connaître. Après Oman, on a récupéré notre bateau. On est en train de le remettre en configuration et de retrouver nos repères. Nous sommes en train de construire notre équipe. Notre objectif est de repartir de la Grande Motte en étant calé sur la communication à bord, dans notre organisation en interne. On a tous navigué en Diam 24 od sur le Tour mais avec des équipages différents … et même si les rôles sont les mêmes, on a besoin de bien clarifier les choses. Ensuite, c’est sur qu’on va essayer de monter en puissance sur cette régate et de faire des belles manches. » 
 
Robin Follin, Cheminées Poujoulat :
« On arrive ici sereinement, on a déjà bien travaillé cet hiver. On termine 2nd du tour d’Oman, on vient de faire une super semaine d’entraînement ici à La Grande Motte avec des conditions soutenues. On est content du travail effectué et on est d’attaque. On a pour objectif de faire des bonnes perfs tout au long de l’année. Avec Antoine (Rucard) et Gaulthier (Germain), on est synchro sur nos envies et nos attentes. Donc on y va sereinement avec l’envie de régater et de se tirer la bourre. »

Pas de commentaire

Répondre